It's time for child care for all - Des services de garde éducatifs pour tous

UNE BONNE DIRECTION POUR LA GARDE D’ENFANTS À OTTAWA

For the English version, click HERE

Le mercredi 21 juillet, les conseillers municipaux d’Ottawa ont adopté une motion appuyant un programme national de garde d’enfants et énonçant des mesures pour accroître la pression sur le gouvernement Ford pour qu’il adhère à ce plan. La motion, présentée par la conseillère Theresa Kavanagh et appuyée par la conseillère Riley Brockington, appuie la croissance de services de garde d’enfants à but non lucratif de haute qualité dans tout l’Ontario, tout en encourageant le gouvernement de l’Ontario à accepter la part de l’Ontario de plus de 30 milliards de dollars offerts par le gouvernement fédéral dans son budget du 19 avril 2021.

La pandémie a mis en évidence les inégalités en matière de garde d’enfants en Ontario, mettant en lumière historique l’écart entre les sexes. Les parents, les gardiens et les travailleurs en garderie ne sont que trop conscients des obstacles que rencontrent les femmes et les personnes de divers genres pour accéder à des services et des ressources adéquats, abordables et adaptés tels que la garde d’enfants, sans parler des conditions de travail extrêmement pauvres et sexospécifiques dans un tel service manifestement essentiel.

L’investissement fédéral permettrait, au cours des cinq prochaines années, à la province d’etablir la base d’un système de garde d’enfants universel, sous réserve d’une entente bilatérale avec le gouvernement fédéral. Cela permettrait aux provinces de travailler en collaboration avec le gouvernement fédéral pour mettre sur pied un programme de services d’apprentissage et de garde des jeunes enfants accessibles, abordables, de haute qualité et adaptés à toutes les familles, et fondé sur de bons emplois pour toute personne travaillant dans le domaine de l’education de la petite enfance.

La Nouvelle-Écosse, la Colombie-Britannique, Terre-Neuve-et-Labrador, l’Île-du-Prince-Édouard et le Yukon ont déjà conclu des accords, tandis que l’Ontario est inexplicablement resté silencieux sur la question. L’Ontario devrait immédiatement saisir cette occasion unique de créer un système d’apprentissage et de garde des jeunes enfants à l’échelle du Canada, fondé sur l’accessibilité, l’abordabilité et de bonnes conditions de travail.

Le conseiller Brockington a été chargé de transmettre au premier ministre Doug Ford et au ministre de l’Éducation Stephen Lecce le soutien de la Ville d’Ottawa pour la construction d’un système national de la garde d’enfant pour les enfants de moins de 12 ans. Nous ne pouvons pas permettre que ce système dont nous avons désespérément besoin soit à nouveau retardé. Nous devons exiger la responsabilité et le changement, car la pandémie a révélé les lacunes fondamentales de notre société et les souffrances et l’exploitation hautement sexistes de notre système actuel.

Si vous travaillez ou utilisez des services de garde à Ottawa, ou toute autre personne qui souhaite lutter pour un meilleur système de garde d’enfants dans cette ville, veuillez contacter Un Enfant, Une Place (Ottawa) ICI.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la lutte pour les services de garde universels de nos partenaires provinciaux, veuillez explorer la feuille de route (disponible qu’en Anglais) de la Coalition ontarienne pour de meilleurs services éducatifs à l’enfance pour des services de garde universels en Ontario

[social_share template="single-post" postid="428" shareurl="http://ottawa.ccnow.ca/2021/08/04/declaration-conjointe-dun-enfant-une-place-ottawa-et-le-scfp-2204-sur-le-soutien-du-conseil-a-la-garde-universelle-des-enfants/?ss=428"]